vendredi, décembre 18

Quand la folie des lutins envahit l'Amérique du Nord...

Cela fait déjà quelques années que la folie des lutins s'est emparé du Québec (de l'Amérique du Nord en entier). Au début, je trouvais ça charmant et drôle, mais cela est vite devenu une obligation (pour moi en tout cas). Je vous explique!
 
Il y a environ trois ou quatre ans, j'ai acheté deux lutins dans le but d'ajouter quelque chose à mes décorations de Noël, pas dans le but de leur toucher à tous les jours! Ayant entendu des histoires de lutins à l'école, les enfants ont cru immédiatement que c'étaient des lutins qui s'éveillaient la nuit pour jouer des tours.


Mon conjoint et moi, ne voulant pas "péter leur bulle", avons décidé d'embarquer dans le jeu : papier de toilette dans le sapin (Mais c'est quoi cette idée!?! Ça se ramasse super mal!), pris en flagrant délit avec le pot de Nutella (Je crois qu'il y en a encore dans le creux de leur petite bouche malgré que je les ai frottés avec une brosse à dents.) et j'en passe...
 
C'est vite devenu une obligation de faire des tours à TOUS les soirs (et de les ramasser le matin suivant). Nous avons manqué d'inspiration assez rapidement malgré nos recherches sur Pinterest. De plus, les enfants ont développé une peur des lutins! Ils ne voulaient plus aller se coucher ou bien ils se réveillaient la nuit.
 
La mère des enfants, ayant le même problème que nous, a décidé de leur dire que les lutins ne bougeaient pas la nuit et que c'était une mise en scène des parents pour rigoler. Rien à faire, les enfants ne l'ont même pas cru tellement la machine d'histoires était puissante à l'école. Les amis revenaient avec des histoires de toutes sortes. Bien plus logique de croire les amis que les parents...


Bref, on a juste décidé d'arrêter tout ça. Mes lutins sont là à tous les ans dans mes décorations et ILS NE BOUGENT PAS! Les enfants ont recommencé à bien dormir la nuit. On a donc la paix avec les tours.
 
Et ce n'est pas tout! Comme j'écrivais plus haut, les lutins sont dans les écoles aussi. En tant qu'enseignante, je me suis demandé si je devais embarquer dans cette folie à l'école. Après (peu de) réflexion, non, aucunement. Avec tout ce qui est extra scolaire qui nous est imposé en classe (la visite des policiers, la visite des pompiers, les vaccins, les fêtes, etc.) et un programme à voir qui n'en finit plus, je crois que je mettrai les lutins de côté lorsque je retournerai travailler.
 
Sur cette note peu festive en ce temps de l'année, je vous souhaite une très belle journée!
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire